La plasturgie et l’économie circulaire

On ne peut se passer des matières plastiques. Elles sont omniprésentes dans notre quotidien. Et pourtant, elles représentent également un grand risque potentiel pour notre environnement. Entièrement synthétique, le plastique a besoin d’au moins 400ans pour retourner à l’état naturel. Afin de réduire l’impact qu’il a sur l’écologie, le gouvernement français entend prioriser le plastique dans sa politique d’économie circulaire. En quoi celle-ci consiste et comment l’industrie du plastique l’accueille ?

Le recyclage total, l’objectif fixé pour 2025

L’objectif fixé par le gouvernement est de diviser les déchets plastiques par deux d’ici 2025 et de produire uniquement des plastiques 100% recyclés. Pour l’heure, ce taux de recyclage stagne à 22%. Le recyclage permet pourtant de réduire le rejet de gaz à effet de serre, jusqu’à 17 fois moindre qu’avec une production nouvelle. Mais il permet également de réaliser une économie d’énergie considérable. En effet, selon les études du SRP, le Syndicat national des Régénérateurs de matières Plastiques, le recyclage n’aurait besoin que du neuvième de l’énergie nécessaire pour produire le plastique vierge.

Des mesures incitatives en faveur des industriels du plastique

Bien évidemment, une telle transition énergétique demande un effort et surtout des investissements des industriels actuels. Afin de soutenir le programme, le gouvernement (sur proposition de la fédération) va mettre en place un dispositif visant à inciter ces derniers à enclencher le pas. Parmi les mesures annoncées figurent les bonus pour les produits qui utilisent exclusivement du plastique recyclé. Une aide est également prévue pour accompagner la transition de l’industrie du plastique.

Bientôt une nouvelle règlementation sur le plastique recyclé

Jusqu’ici, le plastique recyclé était catégorisé comme des déchets. La situation devrait évoluer puisqu’un nouveau statut devrait bientôt lui être accordé. Celui-ci est d’autant plus important qu’il ne s’agit pas simplement d’un traitement de déchet, mais réellement d’un mode de production dont les bénéfices environnementaux sont indéniables. Le recyclage est l’élément central du développement durable et de la transition énergétique.

Concrètement, que vaut le plastique recyclé ?

Le plastique est recyclable à 100%, c’est à dire qu’il retrouve toutes ses qualités malgré les recyclages successifs. Il pourra être utilisé pour la construction, ou encore pour confectionner des habits. A Taipei, l’EcoArk a été entièrement confectionné à partir de bouteilles recyclées. Il s’agit du premier bâtiment confectionné entièrement à partir de produits recyclés. Les murs sont constitués de POLLI-Brick, des brick issus de plastiques recyclés et qui sont transparents assurant à la fois l’éclairage et l’isolation thermique.

En 2014, des chercheurs de l’université d’Illinois ont réussi à transformer le plastique en pétrole (en gasoil pour être plus précis). En Norvège, une entreprise a imaginé un tissu à partir de plastiques recyclés, un procédé que des américains ont repris pour confectionner des vêtements de sport. Les applications sont nombreuses et les chercheurs n’arrêtent pas de travailler sur la question pour innover davantage. Si le plastique occupe une place prépondérante dans l’économie mondiale, il est tout à fait possible de changer nos modes de consommation et de production.