Quelles sont les choses à savoir avant d’investir dans l’immobilier ?

En France, même si le taux de pourcentage de propriétaires n'est pas le plus élevé sur le continent européen, 70% des personnes majeures possèdent tout de même au moins leur résidence principale, qu'il s'agisse d'un appartement ou d'une maison. Ils ont généralement, et c'est tout à fait compréhensible, envie de renouveler l'opération mais dans un tout autre objectif, à savoir celui d'investir dans la pierre. Quelles sont les choses à savoir avant de franchir le pas ?

Achat immobilier sans apport

Il faut savoir, surtout s'il s'agit d'investissement immobilier à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), à Paris ou autre ville, qui génèrera par conséquent des revenus fonciers grâce à un locataire qui occupera l'appartement ou la maison, qu'il est possible de demander à son banquier un prêt immobilier sans apport, financé à 100% et même à 110% si l'on prend en compte les frais notariés. Même si beaucoup d'établissements financiers sont réticents pour plusieurs raisons, il est toujours possible d'avoir leur approbation en ne débloquant que 10 ou 15% de la valeur du bien. C'est donc une opération intéressante puisque, même si cela occasionne un paiement d'intérêts, c'est à horizon 15 ou 20 ans un enrichissement sans avoir dépensé d'argent ou presque, puisque c'est le locataire qui paiera indirectement les mensualités.

Un double enrichissement

La force de l'investissement immobilier réside dans les explications ci-dessus, c'est-à-dire la possibilité d'acquérir un bien immobilier d'une certaine valeur sans bloquer d'argent, mais également dans la possibilité en parallèle d'épargner. Ainsi le propriétaire est gagnant sur les deux tableaux, et peut même réitérer l'opération de l'investissement, si ses revenus sont toujours d'une valeur similaire au passé, voire supérieure.

Faire le choix de la location en meublé

L'avantage principal de s'orienter vers la location meublée, c'est à dire comprenant toute une liste de mobilier, allant du canapé et du lit au réfrigérateur et au four, en passant par la table et même la vaisselle, est de bénéficier d'une fiscalité nettement plus attractive sur les revenus générés par la location du bien. Bien sûr cela demande un investissement au départ, mais en achetant du bon matériel d'occasion, cela ne revient pas si cher que cela. Ensuite, les conditions pour demander au locataire de quitter les lieux, que ce soit pour une vente ou autre, ou parce que celui-ci ne paye plus ses loyers, sont nettement plus souples.

Un achat immobilier, qu'il s'agisse d'une résidence principale ou d'un investissement, doit être mûrement réfléchi. Les contraintes de localisation, de copropriété s'il s'agit d'un appartement, de vétusté, et autres, doivent être prises en considération pour faire le meilleur choix.