Pourquoi passer par un courtier en immobilier ?

Aujourd’hui en France, entre 20 et 35% des emprunteurs ont recours aux services d’un courtier en immobilier pour contracter des crédits auprès de la banque. Cette tendance connaît actuellement une courbe ascendante chez les usagers. En effet, cette pratique, très répandue au Royaume-Uni notamment, séduit de plus en plus les emprunteurs qui souvent peinent à défendre leurs dossiers de crédit immobilier auprès des banquiers. En s’attachant les services d’un expert tel que le courtier en immobilier, les particuliers espèrent ainsi augmenter leurs chances de se voir accorder les crédits convoités.

En  quoi consiste le métier de courtier en immobilier ?

Les courtiers en immobilier sont des professionnels dont la mission principale est d’aider les particuliers à obtenir les offres les plus intéressantes auprès des banques en matière de crédit immobilier. En faisant jouer la concurrence, ils parviennent à obtenir des conditions de taux avantageuses plus que le particulier serait en mesure de le faire s’il pilotait son dossier de crédit tout seul face au banquier. Travaillant en réseau ou de manière indépendante, le courtier en immobilier noue des partenariats avec plusieurs banques avec lesquelles il va entrer en négociation pour le compte du particulier.

Les avantages qu’il y a à recourir à un courtier

Il existe plusieurs avantages à recourir aux services d’un courtier en prêt immobilier. D'abord, il vous fait gagner du temps. En effet, sa bonne connaissance du réseau bancaire lui permet de dénicher facilement, en fonction des besoins que vous lui exprimez, les meilleures opportunités disponibles sur le marché. Au-delà de sa bonne maîtrise de l’économie du secteur, il possède une compétence technique qui lui permettra d’identifier la meilleure solution de financement en considérant des paramètres tels que la durée, le type de prêt, les garanties etc. Souvent, le courtier ne vous coûtera rien, il touche généralement une commission versée par la banque, laquelle tourne autour de 1% du montant de l’emprunt.

Quelques conseils pour éviter les pièges

Il est utile de prendre certaines précautions dans le choix du courtier, il doit être expérimenté, être en mesure de vous renseigner sur les conditions générales des contrats de prêts et être transparent sur ses modalités de rémunération. Evitez les courtiers qui font du démarchage, qui ont leur siège à l’étranger ou qui vous réclament de l’argent avant même que vous n’ayez obtenu le crédit.