Immobilier : situation de la France à l’échelle européenne

Une étude récente du Crédit Foncier sur les durées de prêts immobiliers, la surface moyenne attribuée aux ménages propriétaires ainsi que les taux d’endettement a permis d’évaluer la place de la France au niveau de l’immobilier européen. Jusqu’à aujourd’hui, elle garde sa place et n’a aucunement rien à envier aux autres pays de l’Europe.

Une étude sur huit pays européens

Fondée sur les données d’Eurostat, le Crédit Foncier a réalisé une étude concernant l’état de l’immobilier français à l’échelle européenne. Le marché immobilier de sept autres pays du même continent, dont l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, le Pays-Bas, le Royaume-Uni et le Portugal, ont été comparés avec celui de la France. A l’issue de cela, il a été constaté que l’immobilier français reste toujours en bonne santé et n’a donc rien à envier à ses voisins.
En effet, en France, la durée de crédit immobilier est moins étendue, de 19 ans, par rapport aux autres pays environnant. En Espagne, l’échéance du prêt immobilier s’étire sur 23 ans, et 25 ans en Allemagne. En ce qui concerne le rapport entre les dépenses du logement et le revenu mensuel par ménage, on a aussi une grande différence. Si en France, on a un taux de 19.1%, en Allemagne, il est de 27.3% et 22.5% en Pologne.

La France toujours dans la moyenne européenne

L’immobilier français garde également la forme puisque l’encours du prêt/revenus se chiffre à 47.096€, ce qui environne la moyenne européenne qui est à 41.099€. Celui du Royaume-Uni est loin derrière avec 82.525€. La France ne s’arrête pas dans son élan. Même si elle dispose de durée moins longue, elle permet aux français de disposer d’une surface de 102m² en moyenne. Au Royaume-Uni pourtant, la population ne peut avoir en moyenne que 76m². Les Pays-Bas offrent à ses résidents par contre, une surface plus large, qui est de 119m². Autres marques de l’apogée française en matière immobilier, ce sont les coûts de la construction qui ont augmenté de 18% entre 2005 et 2014.