Trading

Trading : le producteur d’eau Nongfu Spring bat tous les records de la bourse de Hong Kong

L’année 2020 aura été une année particulièrement mouvementée en bourse pour les raisons que nous lui connaissons tous. Cependant, cette agitation semble avoir des conséquences plus larges et les records battus se multiplient à travers le monde. Aujourd’hui, c’est au tour de Nongfu Spring qui proposait 388,2 millions de titres lors de son entrée en bourse mardi. Ils ont été sursouscrits plus de 1 000 fois. Un record absolu qui valorise l’entreprise à plus de 31 milliards de dollars.

Un record poussé par les petits porteurs

En quelques heures seulement, Nongfu Spring et toute la bourse de Hong Kong ont eu la surprise de découvrir que près de 150 milliards de dollars d’ordres avaient été passés. Un record que l’on doit surtout aux petits porteurs. C’est eux qui ont acheté plus de mille fois les titres disponibles. Les investisseurs institutionnels, de leur côté, les ont achetés 60 fois.

Ces petits porteurs sont de plus en plus nombreux, notamment grâce à l’essor du trading en ligne. En s’inscrivant sur la meilleure plateforme de trading, ils obtiennent un accès aux marchés du monde entier et peuvent passer des ordres instantanément. Le développement de ces solutions explique en partie le nombre de nouveaux records en augmentation.

Nongfu Spring, un géant qui assoit sa domination

Nongfu Spring était déjà le premier producteur de bouteille d’eau minérale en Chine depuis quelques années. À lui seul, le géant de l’eau représente 21 % des parts de marché en Chine. Bien sûr, il est également très présent en Asie du Sud-est où il exporte beaucoup.

Malgré tout, son entrée en fanfare à la bourse a surpris tout le monde. Les entreprises de cette envergure rencontrent généralement quelques difficultés lors de cette étape-clé. Une telle situation pose évidemment des questions sur les nouveaux profils d’investisseurs, mais également sur le rôle clé que joue désormais l’eau en bourse.

L’eau est-elle le nouveau pétrole ?

Depuis quelques années déjà, les bourses du monde entier commencent à s’intéresser de très près à l’eau. Cette ressource absolument essentielle va se faire de plus en plus rare sous sa forme potable. L’augmentation de la pollution, du niveau des océans et de la température mondiale participera à la raréfier.

Les plus gros investisseurs du monde entier ont commencé à placer leur argent dans des entreprises produisant de l’eau minérale. Les spécialistes de la bourse conseillent à leurs clients d’en faire de même et l’eau se transforme petit à petit en valeur boursière de premier plan. Une situation inquiétante pour la santé mondiale, mais qui permet aux investisseurs avisés de gagner des fortunes.