Le calcul de la retraite en Suisse

La France est en pleine crise, depuis plusieurs semaines. La cause en est la réforme du système des retraites que souhaite mettre en place le gouvernement de M. Philippe, suivant en cela une des promesses de campagne du président M. Macron. Ce système est basé sur les cotisations de chacun, mais il ne s’applique pas à tous de la même façon, du fait de ce que les français appellent des régimes spéciaux, qui concernent certaines branches de l’économie. Dans la Confédération Helvétique, le système de retraite est bien différent. Appelé le système des trois piliers, il permet néanmoins à chacun de prévoir son avenir tout au long de sa carrière professionnelle.

Le système des trois piliers

Toute personne qui vit ou qui travaille en Suisse se doit de souscrire tant une AI – assurance invalidité – qu’une AVS – assurance-vieillesse et survivants. C’est le premier des trois piliers qui, rappelons-le, sont inscrits dans la Constitution du pays. Le second concerne la LPP – la loi de prévoyance professionnelle – que financent à la fois les entreprises, c’est-à-dire les employeurs, ainsi que les salariés.

Le troisième pilier

Quant au troisième pilier, il est tout-à-fait facultatif. Il s’agit pour chacun de choisir de cotiser ou non auprès d’un organisme de prévoyance. Cette cotisation peut éventuellement permettre à ceux qui choisissent de la verser, de bénéficier d’avantages fiscaux. Si dans le cas des deux premiers piliers, tout est figé, la question du montant maximum du 3ème pilier, c’est-à-dire la somme maximale que l’on peut investir dans celui-ci, se pose pour tous les suisses.

Pouvoir compter sur une bonne retraite

Il est important de se tenir au courant de ce qui se passe chaque année, afin de connaître les plafonds de cotisations. Il en va de ce que l’on gagnera plus tard, lorsque l’on ne sera plus sur le marché de l’emploi et que l’on voudra profiter de ces années durant lesquelles on a donné le meilleur de soi-même dans les diverses entreprises dans lesquelles on aura travaillé.