Tout savoir sur les avantages et les inconvénients de la SASU

La formalisation d’une activité économique est une exigence légale pour toutes les entreprises collectives ou unipersonnelles. Dans la cadre de la formalisation, un élément stratégique doit être mûrement pris en compte avant même le début des procédures. Cet élément : est la forme juridique. Elle influe grandement sur le fonctionnement futur de la société tant au niveau de l’organisation qu’au niveau de ses obligations fiscales. Le choix de la forme juridique doit donc être parfait adéquation avec les réalités de l’entreprise. Nous vous proposons à travers cet article l’exposé des avantages et des inconvénients liés à une forme juridique dénommée SASU.

Création et fonctionnement de la SASU

La société anonyme par action simplifiée unipersonnelle est société crée par un associé unique. Elle doit, au niveau de sa création, respecter les conditions de fonds et de forme communs à toutes les formes de société. Le capital minimum de la SASU est fixé à 1 euro. En ce qui concerne la libération du capital, la loi oblige à l’associé unique de verser la moitié du capital lors de la constitution de la société commerciale. Le reliquat pourra être versé dans les 5 ans qui suivent la création de la société.

Pour ouvrir un compte bancaire au profit de la SASU, l’associé unique doit se rendre auprès de la banque de son choix en apportant en complément de dossier l’acte constitutif de la société (copie du statut). Vous recevrez contre dépôt de ce document, une attestation de dépôt que vous aurez à transmettre au greffe de même que les statuts. En matière d’organisation de la SASU, la seule obligation à observer est la nomination d’un Président. Il peut être l’associe unique, une tierce personne physique ou encore une personne morale. Les modalités d’organisation sont librement définies. Pour tout savoir sur la SASU, consultez le dispositif légal sur le droit des sociétés.

Régime fiscal et social de la SASU

La SASU est par défaut soumise au régime de l’impôt sur les bénéfices. L’associé unique de la SASU peut cependant opter pour le régime fiscal de l’impôt sur le revenu. Comme toutes les sociétés de capitaux, la responsabilité de l’associé unique est proportionnelle à son apport. La SASU peut procéder à une augmentation de capital pour financer ses projets par entrée de nouveaux associés. Entre autres avantages, il y’a la libre organisation interne.