Comment s’y retrouver en matière de fiscalité ?

La France comme la Belgique sont des pays très compliqués en matière de fiscalité. Les entrepreneurs sont souvent désarmés face à la complexité de la réglementation et passent beaucoup trop de temps à s’y retrouver pour faire leur déclaration en temps et en heure. En outre, leur business n’est pas de comprendre les astuces fiscales, mais de développer leur entreprise. Dans ces conditions, il est préférable de faire appel à un fiscaliste spécialiste de la matière.

Quel est le rôle d’un fiscaliste ?

Un fiscaliste est au service d’une entreprise pour faire les déclarations fiscales à l’administration. Les déclarations sont de plus en plus nombreuses et pour couronner le tout elles doivent s’accomplir à des dates différentes. Le cabinet comptable et fiscaliste se chargera pour vous de répertorier toutes les tâches à accomplir et les réalisera aux dates prévues par la réglementation. Outre cette mission classique, les fiscalistes peuvent vous prodiguer des conseils bien utiles pour réduire votre fiscalité. Vous pouvez avoir recours à l’optimisation fiscale sans craindre un redressement fiscal dans les années suivantes. L’avantage de se faire accompagner et que le professionnel pourra vous renseigner sur l’évolution de la réglementation et des sanctions encourues dans le cadre de montages complexes. Vous serez ainsi exempt de fraudes fiscales qui peuvent être lourdement sanctionnées et conduire à la fermeture de votre entreprise. Enfin en cas de contrôle fiscal, votre fiscaliste pourra se charger de vous représenter afin de répondre à toutes les questions du contrôleur. Rien ne sert à un chef d’entreprise d’endosser ce rôle alors qu’il ne maîtrise pas le sujet.

Comment choisir votre cabinet fiscaliste ?

Avant de vous engager auprès d’un prestataire, nous vous conseillons de vérifier leur disponibilité et leur engagement en matière de délai de réponse. Il est bien évident qu’un chef d’entreprise dispose de peu de temps et que son prestataire doit être à son service et pas le contraire. Enfin, il est très important de pouvoir créer une relation de confiance avec le fiscaliste et son équipe.