Comment réussir son management de transition ?

Lorsqu’un management de transition est mis en place au sein de l’entreprise, cela ne veut pas nécessairement dire que la société est en état de crise. Une telle mission peut découler du désir d’apporter des innovations majeures. L’organisation peut chercher à s’agrandir au travers d’une fusion ou d’une acquisition. Elle peut également chercher à investir des marchés internationaux à travers l’implantation de filiales. Cependant, il faut souligner qu’une mission de transition ne fait pas partie du cours habituel des choses et qu’elle implique un certain bouleversement dans le mode de fonctionnement de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle réussir sons management de transition réclame des compétences pointues et ponctuelles.

Bien délimiter la mission 

La personne qui assure le management de transition doit avoir une durée d’intervention bien définie. Les domaines sur lesquels elle va intervenir ainsi que son périmètre d’intervention devront être précisés. Il faut en outre que les objectifs de la mission soient clairement spécifiés,  de même que le budget nécessaire et le cahier des charges qui sera à dérouler. C’est dire que l’ordre de mission du manager de transition doit être des plus détaillés.

Toujours dans la même logique, il convient de préciser les pouvoirs dévolus à la personne en charge d’assurer le management de transition. Cela se révèle d’autant plus nécessaire que celle-ci ne peut pas disposer de pouvoirs supérieurs à l’autorité qui les lui remet. Par ailleurs, pour acquérir l’expertise requise pour mener à bien une telle mission, il est possible d’opter pour un accompagnement en management de transition.   

Déterminer les critères d’appréciation de la mission

Pour évaluer dans quelle mesure les objectifs sont atteints, il convient de mettre en place des critères d’appréciation de la mission.  Autrement dit, il faut préciser les éléments qui serviront à jauger l’action du manager de transition. De tels critères devront s’inscrire en ligne directe avec les objectifs préalablement définis. Il sera également pertinent de faire mention des moyens qui seront mis à la disposition du professionnel. 

Bien apprécier les priorités

Réussir son management de transition implique d’avoir l’assuranced’avoir bien priorisé les actions à mener. Les priorités devront être classifiées en 3 catégories : court, moyen et long terme. Toutefois, il faut souligner que des actions à court terme ne signifient pas forcément des actions à réaliser dans l’immédiat.  De même, des actions de type long terme ne laissent pas sous entendre qu’il faut les réaliser plus tard.