innovation

Quelles aides à l’innovation ?

Quel que soit votre projet, sachez qu’il existe de nombreuses solutions pour vous aider à innover. Celles-ci sont généralement réparties en trois catégories – les aides à la recherche et au développement, celles pour l’étude de la faisabilité et du développement du projet et celles pour l’amorçage et le développement de l’activité -, mais il existe aussi des grands acteurs qui peuvent venir vous soutenir tout au long de votre évolution. Petit tour d’horizon de ces grands acteurs.

BPIFrance

Acteur incontournable dans le paysage des aides à l’innovation, BPIFrance accompagne les entreprises innovantes, depuis l’amorçage du projet jusqu’à leur cotation, grâce à des bourses et des crédits pour chaque étape clé de leur développement, mais aussi en se portant garant des projets sélectionnés, auprès des banques par exemple. En plus du soutien financier, BPIFrance assure également un suivi et un accompagnement personnalisé aux entreprises afin de leur apporter un soutien renforcé pour leurs innovations.

Les collectivités territoriales

Afin de favoriser la dynamique de l’innovation, facteur clé de développement et de renouveau économique, de nombreuses collectivités – régions, département et parfois même communes – ont instauré des programmes d’aide à l’innovation.

Par exemple, à Aix-en-Provence, BPIFrance s’est joint au Pays d’Aix Développement (PAD) pour mettre en place différents dispositifs d’aide au développement économique, dont une Aide pour le Développement de l’Innovation (ADI) et un Dispositif d’Amorçage de Provence (DAP).

Pour en savoir plus sur les aides des collectivités territoriales, vous pouvez visiter le site de l’Observatoire des Aides de l’Institut Supérieur des Métiers, le site d’information des CCI sur les aides aux entreprises ou encore les portails d’aides régionales (paris.fr pour la ville de Paris).

La Mission French Tech

Lancée en 2014 par le gouvernement français, la Mission French Tech a pour objectif de soutenir les start-ups françaises qui cherchent à se développer. Sa vocation ? « S’appuyer sur les initiatives des membres de la French Tech eux-mêmes – entrepreneurs, investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, médias, opérateurs publics, instituts de recherche… -, mettre en valeur ce qui existe [et fonctionne] déjà, et créer un effet boule de neige. »

Ce programme semble être un réel succès puisque on a d’ores et déjà assisté au déploiement de 14 « métropoles » comprenant chacune un programme d’animation, une mobilisation et une fédération des acteurs privés et publics, des projets opérationnels et des espaces et infrastructures identifiés et favorables au développement des start-ups.