Tout comme l’Égypte ancienne, les entreprises modernes sont frappées de sept plaies. Et l’une d’entre elles, importante s’il en est, de taille à mettre à bas l’économie des entreprises, de l’industrie jusqu’au commerce, en passant par les services, et au-delà l’économie nationale, c’est l’absentéisme. Au, certes, il serait très maladroit voire même de mauvaise foi de mettre toute forme d’absentéisme sur un pied d’égalité. Il peut être une bonne chose que certains employés s’absentent pour cause de maladie afin de se soigner. Car, d’une part, leurs forces étant diminuées par la maladie, leur improductivité en découlerait, mais en plus, par effet d’épidémie, ils seraient susceptibles de partager leur mal avec le reste des équipes. Mais si leur absence est préférable, d’autres se servent de ce motif afin de rester oisifs. Il est donc nécessaire de lutter contre ce mal.

Des employés heureux

Inutile de le nier et mettons les pieds dans le plat : le mal-âtre au travail entraine souvent un accroissement de l’absentéisme. Aussi en supprimant ce mal-être, vous ferez baisser considérablement l’absentéisme. Un employé heureux est un employé qui aime venir travailler. Et pour ce faire, rien de tel qu’un encadrement épanouissant et donc un management moderne. Optez, par exemple, sur le lean management, qui favorisera l’épanouissement au travail, la motivation également et permettra de faire baisser l’absentéisme tout en augmentant la performance de vos subordonnés. 

Lutter contre les arrêts de travail abusifs

Malgré une amélioration du bien-être et des conditions de travail, vous n’arriverez sans doute pas à éradiquer totalement l’absentéisme, il restera toujours d’indécrottables oisifs. Il devient donc, alors, essentiel d’user d’autres armes, plus efficaces, pour arriver à vos fins et ramener à de plus justes actions les derniers absents. Tout chef d’entreprise a le droit de faire effectuer une contre-visite médicale auprès de ses employés « en arrêt-maladie en faisant appel à des organismes tel mediverif, spécialisés dans de telles actions.