Obtenir un prêt professionnel : mettre toutes les chances de son côté !

Vous envisagez de solliciter un prêt professionnel pour financer  le démarrage d’une activité professionnelle ou le développement d’une entreprise déjà créée ? Quel que soit votre projet, il va vous falloir constituer un excellent dossier pour convaincre votre banquier (ou un concurrent) de vous accorder ce prêt tant espéré. Et si vous ne savez pas par où commencer, pas de souci. Nous sommes là pour vous conseiller et vous guider dans vos démarches.

Adressez-vous aux bons interlocuteurs

Vous pensiez vous adresser à votre banque personnelle pour obtenir un prêt professionnel ? Avant de frapper à la porte de votre gestionnaire de compte, faites le tour des différents établissements financiers et étudiez les offres une par une.

Vous pouvez également recourir aux services d’un courtier spécialisé en prêt professionnel (communément appelé courtier en crédit) pour trouver la solution de financement adaptée à votre projet professionnel. Le courtier en crédit est habitué à collaborer avec les banques et les organismes de crédit. Il saura mieux que quiconque négocier votre prêt.

Bien entendu, cela vous coûtera un peu plus cher (les tarifs étant généralement compris entre 1 et 2 % du financement obtenu), mais vous gagnerez du temps et obtiendrez votre prêt professionnel plus rapidement.

Constituez un dossier de demande de prêt solide

La préparation du dossier n’est pas une simple formalité. Au contraire, c’est la clé pour obtenir votre prêt professionnel. Le décideur financier l’analysera méticuleusement pour prendre sa décision, car il cherche à sécuriser son investissement. En d’autres termes, il ne vous accordera le prêt que si votre dossier est rentable pour lui.

Un bon dossier comporte tous les documents exigés par la banque, de votre carte d’identité au relevé de votre compte personnel des trois derniers mois en passant par le plan de financement initial (dans le cas où votre entreprise est en cours de création) ou l’inscription au registre des métiers (si votre entreprise est déjà créée).

Attention, l’apport des pièces justificatives demandées ne garantit pas pour autant l’accord de prêt. Pour réussir votre demande de prêt professionnel, vous devez présenter un dossier fiable et viable, c’est-à-dire un dossier qui reflète la réalité et qui est tout à fait réalisable.

Préparez votre entretien

L’entretien est une étape décisive dans la démarche que vous entreprenez pour obtenir un prêt professionnel. Optimisez vos chances en rédigeant un document qui expose en détail votre projet et qui justifie le montant du prêt sollicité.

Ce sera également l’occasion de présenter votre projet personnel sous son meilleur jour : parlez de vos motivations, de votre bilan personnel (c’est-à-dire vos compétences et vos expériences professionnelles) et de vos contraintes personnelles (ressources financières disponibles, revenus souhaités…). Nombreux sont ceux qui négligent cette étape et pourtant, les banques étudient de près le profil du porteur de projet pour octroyer ou non un prêt professionnel.

Vous n’oublierez pas de soigner votre apparence pour faire bonne impression (pas de tenue décontractée, s’il vous plaît !), de sourire, de regarder votre interlocuteur dans les yeux et de répondre à toutes ses questions avec calme. Les analystes financiers sont unanimes à ce sujet : la communication non verbale de l’entrepreneur qui demande un prêt peut jouer en sa faveur.

Présentez un business plan de qualité

Le business plan vous permet de présenter votre projet dans sa globalité et doit être irréprochable. Le banquier étudiera ce document de très près alors mettez toutes les chances de votre côté en intégrant les points suivants :

  • Le résumé opérationnel, c’est-à-dire une synthèse qui présente les points clés de votre projet ;
  • Une description claire des produits ou services que vous vendez ;
  • L’étude de marché : le marché que vous visez, la clientèle que vous ciblez, les concurrents directs et indirects de votre entreprise ;
  • Les objectifs à atteindre : le calendrier d’exploitation, les parts de marché que vous souhaitez acquérir, les prévisions de chiffre d’affaires, la rentabilité ;
  • Les stratégies définies pour mener à bien votre projet ;
  • La présentation de votre équipe ;
  • La forme juridique de votre entreprise et la répartition du capital social si vous avez des associés ;
  • Les besoins de financement ;
  • Les documents financiers.

Récapitulatif

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous allez devoir apprendre à vous vendre vous-même : vous êtes le porteur de projet et donc la personne la mieux placée pour convaincre le banquier que votre projet mérite d’être financé.

Cela implique que vous présentiez un business plan bien monté pour ne pas faire perdre de temps à votre interlocuteur et que vous maîtrisiez votre projet sur le bout des doigts. En effet, le banquier vous posera de nombreuses questions auxquelles vous aurez intérêt à répondre avec précision et sans la moindre hésitation.

Enfin, vous ne pouvez pas convaincre le banquier que votre projet portera ses fruits si vous n’en êtes pas convaincu vous-même. Alors soignez votre pitch, allez droit au but et partagez votre enthousiasme !