Assurance dommage-ouvrage : ce qu’il faut savoir

Lorsque vous construisez une maison ou un immeuble à vocation professionnelle, la souscription à l’assurance dommage-ouvrage est indispensable. Cette dernière permet de se faire couvrir l’intégralité des frais de réparation d’éventuels dommages physiques touchant l’ouvrage. Cet article comprend les informations nécessaires sur cette opportunité.

Une assurance indispensable imposée en construction

L’assurance dommage-ouvrage est l’une des couvertures obligatoires lorsqu’il s’agit de constructions neuves. En cas de non-souscription donc, des sanctions peuvent être appliquées et des problèmes sont à craindre lors d’une revente durant la période de mise en vigueur de la garantie décennale. Celle-ci permet en effet d’éviter le délai d’attente jusqu’aux décisions de justice pour se faire rembourser. Avant de poursuivre le ou les responsables, l’organisme proposant cette garantie fait réaliser les travaux nécessaires.

À souscrire avant le début du chantier…

L’assurance dommage-ouvrage est applicable à la fin de la première année qui suit la réception des travaux et prend fin en même temps que la garantie décennale. De ce fait, il est judicieux de souscrire à l’offre avant même le début du chantier. Ainsi, il y aura couverture dès que la période de parfait achèvement se termine. Il est utile de se donner 3 mois pour se renseigner sur les conditions afin de trouver une assurance dommage ouvrage à un prix intéressant.

Pour des réparations rapides des dommages

Suite à un sinistre, on mettra sûrement du temps à trouver les causes et les responsables. Pourtant, les travaux de réparation ne doivent pas attendre pour éviter que les dégâts ne s’aggravent. Ils se feront plus rapidement grâce à l’indemnité destinée à cet effet versée par la compagnie d’assurance bien avant que celle-ci se tourne vers le ou les responsables. Les préjudices concernés par cette couverture sont ceux pouvant porter atteinte à la solidité de l’ouvrage et prévus par la garantie décennale. Les parties mobiles ne sont pas ainsi couvertes.